L’industrie de la mode réalise enfin qu’elle doit changer.

Pour Marion Aïdara, chargée de communication du label de sneakers éthiques Umòja, le consommateur se doit d’être méfiant face à ces positionnements éthiques. « On est dans une période où chacun essaie de produire sa basket, sa chemise ou sa gourde 100% verte. Il faut bien lire les petits astérisques et voir ce qui se cache derrière » explique-t-elle.